Sécurité – intimidation et agression entre pairs

…suite

Cette recherche pourrait révéler qu’il existe une période particulièrement critique pour les jeunes, immédiatement après l’immigration. D’autres recherches sont nécessaires pour bien comprendre ce phénomène — et plus précisément, pour examiner soigneusement les effets de la situation socioéconomique, du sexe et de l’ethnicité. D’autres facteurs pourraient aggraver le phénomène — comme un rendement scolaire élevé — et d’autres pourraient atténuer les risques, comme des écoles sécuritaires et avec une grande diversité ethnique et une bonne cohésion familiale. Les parents immigrants doivent composer avec le désir de transmettre et de maintenir leur héritage culturel et leur volonté d’aider leurs enfants à s’intégrer à la culture canadienne. Lorsque les valeurs des deux cultures sont opposées, la discordance culturelle pourrait s’accroître, tout comme les risques de conflit et de violence.

1Pottie K, Dahal G, Georgiades K, Premji K and Hassan G.  (2014). Do First Generation Immigrant Adolescents Face Higher Rates of Bullying, Violence and Suicidal Behaviours Than Do Third Generation and Native Born? J Immigrant Minority Health. doi: 10.1007/s10903-014-0108-6;  http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10903-014-0108-6#page-1

Les éléments de l’infographie révèlent que l’intimidation et l’agressivité entre pairs sont plus fréquentes chez les jeunes immigrants de première génération qui ne parlent pas la (ou les) langue(s) officielle(s) de leur pays d’accueil, par rapport à leurs homologues immigrants de 3e génération ou aux jeunes nés ici. Ces constats signifient que les risques de violence sont plus élevés lorsque les jeunes néo-canadiens parlent une langue autre que celle de leur nouveau milieu de vie.1 Bien que ces données soient issues d’études américaines, elles ont nécessairement une importante portée sur la vie des immigrants au Canada. La recherche a démontré que, dans la plupart des cas, un jeune néo-canadien évoluant au sein d’une famille solidaire et unie — tous les membres vivant ensemble — est moins exposé à la violence.    voir la suite…